Adulte surdoué, zèbre, à haut potentiel (HP), haut potentiel intellectuel (HPI), douance, surdouance, précocité, surefficience mentale… sont des termes actuellement utilisés pour identifier les patients qui présentent un QI (quotient intellectuel) élevé, accompagné d’un mode de fonctionnement particulier sur le plan affectif et émotionnel.

Les patients qui présentent ces caractéristiques nécessitent un accompagnement thérapeutique spécifique.

Formée au sein du centre de Jeanne Siaud-Facchin, je peux être amenée à suivre des adultes déjà diagnostiqués, mais aussi des adultes qui s’interrogent sur une éventuelle surdouance.

Dans le cas où un diagnostic psychométrique s’avère profitable pour le patient, je le réoriente vers des confrères spécialisés dans la passation de bilans neuropsychologiques et cognitifs.
Ensuite, en accord avec le patient, je me mets en contact avec mon confrère pour étudier les résultats des tests (WAIS, tests projectifs de personnalité) afin que cela puisse étayer au mieux l’accompagnement thérapeutique.

Les tests permettent l’établissement d’un diagnostic mais sont surtout à considérer comme un levier thérapeutique qui aide à mieux comprendre le fonctionnement du patient et les ressources dont il dispose.

Le suivi thérapeutique s’effectue dans le cadre de séances individuelles.
Toutefois cela sera aussi pris en compte lors d'une thérapie de couple, dans le cas d’un couple composé d’un surdoué et d’un non surdoué, ou dans le cas d’un couple de deux surdoués.